GHI 28 MARS 2002
L'homme qui murmure à l'oreille des chevaux
Alessandro Lessio n'est pas Robert Redford. Mais comme le héros d'un film culte, il «parle» aux chevaux. Ce solide Italien enseigne la communication naturelle aux quatre coins de l'Europe.

Jean-Pierre MATHYS

Nous ne sommes pas dans l'Ouest américain, mais quelque part dans la campagne française, tout près de la frontière genevoise. Alessandro, solide Italien de 35 ans, n'a certes pas la blondeur fleurant bon les corn-flakes du beau Redford, mais à l'instar de l'acteur-réalisateur, il «parle» aux chevaux. Il ne leur murmure d'ailleurs pas forcément à l'oreille, mais communique néanmoins avec eux: avec des gestes, des mimiques, des regards précis, des mouvements de la tête, des bras, du corps...
Ce dimanche ensoleillé de mars, Alessandro a quitté son quartier général de Piacenza, une petite ville située dans le nord de l'Italie, à la demande d'une amie, Sandra Biondo. Il est venu dans ce joli coin de campagne proche du Salève pour passer quelques heures avec une jument de bientôt 3 ans, Nyala, élevée selon les principes de la «communication naturelle». Une sorte de formation continue, en quelque sorte.
L'homme a l'habitude de ces déplacements rapides: il voyage souvent aux quatre coins de l 'Europe et de l'Italie, afin de conduire des stages sur cette méthode complètement différente des techniques équestres classiques.

Dans le troupeau

Alessandro pince doucement le flanc de la jument, à un endroit précis: elle réagit immédiatement en effectuant un demi-tour sur elle-même, comme il le souhaitait. Puis Nyala trotte autour de lui, attachée à la longe: il suffit à Alessandro de tendre la tête et regarder fixement l'arrière-train du cheval pour que la jument s'arrête net, en lui faisant face. L'expérience recommence plusieurs fois, avec un résultat identique: sans tirer sur la longe, avec le seul mouvement de son propre corps, l'entraîneur arrive à stopper le cheval dans son élan.
Alessandro enchaîne alors les démonstrations en toute
décontraction, tout en évoquant avec passion sa méthode. Debout face à la jument, il la regarde dans les yeux, avance en grimaçant, et l'animal recule, jusqu'à ce qu'il décide de changer de posture.
Plus tard, Alessandro chevauche cette pouliche qui n'a pratiquement jamais été montée, sans mors aux dents: il la fait trotter, galoper, avancer de côté, sans le moindre effort apparent. C'est grâce au travail au sol accomplis auparavant que le cheval réagit si bien.

Peur de rien

Visiblement l'animal est en parfaite confiance, et ne craint pas l'homme. Même quand, en selle, Alessandro fait tournoyer violemment la cravache ou la longe autour de son museau, la jument ne bronche pas, parfaitement calme, détendue. Et quand il se met à agiter un sac en plastique scotché au bout de sa cravache, tout autour de la tête de la pouliche, elle reste encore parfaitement sereine, comme détachée de ces amusements puérils de bipèdes.
«La communication naturelle est essentiellement basée sur l'observation du comportement des chevaux dans le troupeau, et notamment des mère avec leurs poulains», raconte l'Italien. «Les adeptes de cette technique ont longtemps observé les méthodes de communication des animaux entre eux. Personnellement, je n'ai pas un don particulier, et je ne suis pas un médium ! Ce qu'il faut, c'est avoir un certain feeling, aimer les chevaux et avoir envie
d'entrer en contact avec eux de cette manière. Mais tout cela s'apprend...»

Pas un robot

Cette méthode est basée sur le respect total de l'animal. «Dans l'approche classique, le cheval obéit aux ordres, un peu comme un robot bien programmé. L'approche de la communication naturelle est complètement différente, en ce sens que l'animal est un partenaire: la relation homme-cheval n'est pas basée sur l'autorité ni l'obéissance aveugle, il n'y a rien de coercitif», explique Alessandro.
L'efficacité semble au rendez-vous, puisque Alessandro Lessio, «natural horse trainer», se déplace fréquemment, pour dispenser son enseignement ou s'occuper de chevaux. Que ce soit en Italie, en Suisse, au Portugal, en Argentine ou ailleurs, des cavaliers et autres amoureux du cheval font appel à lui. Parmi eux, certaines stars, paraît-il, du monde équestre transalpin.

Comme les Indiens
Contrairement à ce que le
le film culte «l'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux» peut laisser supposer, cette méthode ne s'adresse pas qu'aux animaux traumatisés ou caractériels: c'est une technique globale d'apprentissage équestre, utilisée depuis déjà un certain temps en Amérique du Nord. «Là-bas, les gens qui sont constamment en contact avec les chevaux, et travaillent avec ces animaux dans leur vie quotidienne, se sont évidemment intéressés à cette technique. Les Indiens d' Amérique du Nord l'utilisaient parfois aussi, car la communication naturelle existe en fait depuis longtemps Nous n'avons rien inventé !»

Le gourou américain

L'Américain Pat Parelli est l'un des gourous de la «communication naturelle», sans doute le plus connu d'entre eux, et il a formé de nombreux instructeurs. 
Des entraîneurs dispensent donc cette méthode un peu partout, même si sa diffusion reste encore très confidentielle. Alessandro Lessio est lui-même allé en Amérique du Nord, au Colorado notamment, où il a suivi l'enseignement de Parelli et d'autres spécialistes de la communication naturelle. «J'ai voyagé aux USA, mais aussi en Argentine, et ma pratique actuelle est un peu une synthèse de ces différents enseignements, en fonction de ce que j'y ai trouvé de plus intéressant», souligne notre notre interlocuteur.

Monter des chevaux sauvages

Des amis français et suisses d'Alessandro nous apprennent encore qu'en Sicile, il est facilement entré en contact avec des chevaux sauvages. Deux heures après, il réussissait à monter ces fringants coursiers Il serait également capable de faire grimper dans un van des chevaux habituellement très réticents à ce genre d'exercice.
Tout cela grâce à ce contact particulier, à cette curiosité et à cet amour immodéré de l'animal, qui le pousse à entrer en contact avec lui, en utilisant son propre corps comme outil de communication.
Alessandro Lessio donne régulièrement des stages basés sur l'apprentissage de la communication naturelle, notamment en France voisine, pour débutants ou vaancés. Le prochain stage (pour avancés) aura lieu les 28 et 29 avril, au Châble. Un autre, pour débutants, se déroulera mi-mai. Renseignements: Alessandro Lessio
Tél.: 0041 22 75 90 258
Le travail de l'entraîneur est parfois spectaculaire.
Alessandro Lessio, fervent adepte de la communication naturelle: «Le cheval est un partenaire, pas un robot.»
Alessandro Lessio et Nyala: la communication passe aussi par le regard...
(Photos Bitz/Team Reporter)

Introduction
Biographie
La méthode d'Alessandro

Photos

Revues de Presse

Livre d'or

Liens

Index